Acrylamide: du neuf depuis deux ans

mercredi 20 novembre 2013

L es États membres devraient, avec la participation active des exploitants du secteur alimentaire, réaliser des études complémentaires sur les méthodes de production et de transformation utilisées par les producteurs de denrées alimentaires dans les cas où la teneur en acrylamide d’un aliment décelée au cours du suivi réalisé conformément à la recommandation 2010/307/UE dépasse la valeur indicative fixée à l’annexe de la présente recommandation pour la catégorie de denrées alimentaires correspondante.

 
La teneur en acrylamide devrait être évaluée sans tenir compte de l’incertitude des mesures analytiques.
 
es études devraient inclure la vérification des procédures fondées sur l’analyse des risques et la maîtrise des points critiques (HACCP) mises en place par l’exploitant du secteur alimentaire en vue de vérifier si celui-ci:
 
a) a défini, dans le système HACCP ou dans un système similaire, les étapes de la transformation du produit pouvant conduire à la formation de l’acrylamide; et
 
b) a adopté des mesures d’atténuation des risques appropriées.
 
+ Nouvelle annexe


Imprimer Envoyer cette news à un ami
Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom : Email :