Food Fraud : quand le VACCP et TACCP concurrencent le HACCP.

vendredi 6 avril 2018

 L’HACCP a vécu.

On peut même dire qu’il a bien vécu

Il fut et restera l’enfant prodigue du Codex Alimentarius.

Il y a précisément ¼ de siècle, via la directive 93/43/CEE, la Communauté (alors Economique) Européenne imposa sa transcription en droit national.

Ceux qui s’en souviennent repenseront à leurs premiers (re) sentiments : une montagne accouchant d’une souris, un truc certes fait par la Nasa,  mais pourquoi pas uniquement pour la NASA, pourquoi pour nous ?

Poussé dans le dos, les entreprises se lancèrent sous cet  esprit «Calimero» dans ce combat « trop injuste », à corps perdu, ébauchant des élucubrations dignes de la masturbation intellectuelle.

On pensait que le pest control était un CCP.

Puis il y eut le CCP Lieutenant-Général et le PA Sergent-Major, excusez du peu.

L’ISO22000 :2005 introduit le PRPo, sorte de colonel…sans aucune limite critique.

Le contexte géopolitique a alors sacralisé le Food Defense.

Les diverses crises alimentaires n’ont fait que le reste,  portant sur les fonts baptismaux le Food Fraud.

Nouvel enfant prodigue qu’est ce  concept binôme de vulnérabilité (Vulnerability) et menace ( threat), frère cadet du concept danger (Hazard) qui a tellement grandi.

L’exhaustivité  de ce dernier ne peut par ailleurs et le plus souvent plus qu’être égratigné sous le zèle d’auditeurs prodigues dans l’exercice de son analyse …critique, 25 ans d’expérience aidants faut-il l’avouer.

Le point paroxystique est atteint : on dégalonne les CCP’s en PRPO’s voir en simple PRP : le très in est le nul CCP : « nous maitrisons tellement nos process que des mesures spécifiques de surveillance n’ont plus de sens, ne serait-ce que dans l’adéquation probabilité d’apparition du danger via l’analyse de risques.

La vulnérabilité et la menace sont  devenues notre enjeu majeur.

A cet effet, Belgalim-lex met en ligne  un atout majeur également.

Soit  un ensemble de documents d’orientations relatifs au Food Defense et Food Fraud qui sont autant d’outils pratiques: manuels, procédures, analyse de risque matières premières, évaluation de la fiabilité des fournisseurs, authenticité des matières premières, plan VCCP ainsi que divers exemples ou documents publiques.

L’ensemble de ces outils est accessible sous notre dernier mot clef « Food Defense-Food Fraud »

Une clef …de voûte qui permet aux utilisateurs de s’approprier au mieux ces nouveaux concepts et en démontrer les maitrises, même lors des  audits inopinés.



Imprimer Envoyer cette news à un ami
Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom : Email :